La visioconférence est-elle adaptée à l’entretien de recrutement de managers de l’immobilier ?

La crise pandémique qui nous assaille depuis bientôt trois mois a des conséquences terribles sur l’économie, dont nous ne mesurons pas encore toute l’ampleur car des inconnus demeurent : le covid-19 se tasse, nous en sommes à la troisième phase de la courbe de Gauss, le déconfinement est en route et l’évolution vers la normalité pourrait être bien engagé à la rentrée. Sur ses bases, les conséquences économiques sont aujourd’hui cadrées et représentent une perte de 11% à 12% du PIB. Mais en cas de rechute, un scénario en W, qui reste possible, serait désastreux et nous plongerait dans l’inconnu.

COVID, Economie et inconscient collectif

L’arrêt forcé de l’économie provoque un « Big One » mondial qui surprend par son ampleur et donne le vertige : la pandémie pourrait coûter aux Etats de 7.500 à 10.000 milliards de dollars, dont plus de 1.700 pour l’Europe. Ce séisme remet en cause des modèles économiques, crée des ruptures dans l’accélération - ou au contraire dans l’inversion - de tendances, orientations, usages et besoins.  

Nous sommes encore plus dans l'écoute et l'empathie

Acteurs de référence en conseil et « chasse de têtes » dans l’immobilier et la construction, Laurent Derote et Sophie Vatté-Refes, respectivement président et CEO de DVA Executive Search, expliquent à Décideurs comment ils s’adaptent à cette crise et partagent leur analyse sur ses implications à court et moyen termes.

Décideurs. La solidarité est le leitmotiv des professionnels de la fabrique de la ville depuis le début du confinement. Comment cela se matérialise-t-il au sein de votre activité ?

Le jour d'après

La crise « qui ne vient pas » est malheureusement une pandémie avec son cortège de malheurs, provoquant un vrai krach. Une fois encore, elle n’est pas venue de là où on l’attendait !

Les équipes d’investissement à l’international

L’immobilier européen reste une valeur sûre. Les capitaux continuent à affluer, les investissements sont en hausse et cela va se poursuivre sauf crise géopolitique ou économique majeure. L’Europe du Nord reste un marché phare mais l’Europe du Sud connaît un regain d’intérêt avec une année faste en Italie et en Espagne notamment.

Les talents, comment ça matche ?

Les talents, comment ça matche ?
En 2min30, Laurent Derote nous livre une interview en mode Expresso, rapide, intense, corsé et nous explique le mode d'emploi du matching Talent-entreprise.

Logistique : un « Mercato » très actif.

DVA Executive Search vous propose chaque mois un article sur les métiers de l'immobilier en partenariat avec la lettre M2. Ce mois ci, Caroline Schûtz Ferreira Consultante DVA Executive Search fait le point sur la Logistique : un "Mercato" très actif.

Recrutement des cadres de l’immobilier : des métiers en mutation dans un marché toujours aussi attractif

2018 fut une année exceptionnelle et nous avions été surpris par un mois de décembre qui fut le plus gros mois jamais enregistré en prise de commande chez DVA. Heureusement surpris mais n’était – ce pas un décalage dans le temps et le marché n’allait-il pas se tasser en 2019 ?

Et bien si ! Cette prédiction s’est réalisée au premier trimestre 2019. Il a fallu attendre la rentrée pour constater une vraie reprise sur les quatre derniers mois de l’année, sans être toutefois au niveau de 2018.

Nouvelles fonctions dans la promotion

Mutations dans la promotion résidentielle et emploi des cadres en 2019

DVA Executive Search vous propose chaque mois un article sur les métiers de l'immobilier en partenariat avec la lettre M2. Ce mois ci, Laurent Derote, Président DVA Executive Search nous livre une analyse sur les mutations dans la promotion résidentielle et emploi des cadres en 2019.

Retour sur le SIMI 2019

Cette année encore DVA Executive Search était présent au SIMI 2019 qui se tenait à Paris du 11 au 13 décembre 2019.
 

En pleine période de grève des transport, le cru 2019 du SIMI a maintenu son rang : la fréquentation nous est apparue en fort accroissement la première journée, peut-être moindre ou mieux répartie la seconde, les allées du 1er étage étant un peu moins saturée que d’habitude, autorisant une circulation un peu plus fluide.

Pages